Candide POTTIER
AVOCATSPÉCIALISÉ ET CERTIFIÉ POUR LA DÉFENSE DES VICTIMES DE PRÉJUDICES CORPORELS

Prenez RDV en téléphonant au 04 50 67 65 52

Le rôle de l’avocat pour l’indemnisation d’un dommage corporel en Haute-Savoie (74)


L’indemnisation des préjudices subis suite à un accident de la route en tant que conducteur, passager, cycliste, piéton… ou suite à un accident de sport, de travail, médical ou tout simplement après un accident de la vie courante est parfois difficile à obtenir dans son intégralité. En effet, il n’est pas forcément évident de prendre en compte et d’évaluer toutes les répercussions financières, physiques et psychologiques engendrées par l’accident sur le court et le long terme. C’est pourquoi il est souvent plus judicieux de faire appel à un avocat lors de dommages corporels en Haute-Savoie (74) comme partout en France.


Prenez RDV en téléphonant au 04 50 67 65 52

ou en m’écrivant

Prendre RDV

Un dommage corporel en Haute-Savoie (74) : un avocat pour faciliter les démarches


Vous ou l’un de vos proches avez subi un dommage corporel en Haute-Savoie (74) ? Un avocat peut prendre en charge toutes les démarches pour vous assurer d’avoir un dossier permettant une indemnisation intégrale des préjudices subis.


Selon la gravité de l’accident, la victime ou les proches qui vont devoir prendre en charge les démarches n’ont pas forcément tout en tête pour la constitution du dossier et il est possible d’omettre des éléments en raison du stress provoqué par la situation. Un avocat vous soutiendra et vous accompagnera en vous déchargeant des formalités administratives.


Des démarches avec des délais à respecter


Si vous êtes victime d’un dommage corporel en Haute-Savoie (74), l’avocat vous assure le respect des obligations et des délais.


Pour obtenir la prise en charge du dossier par votre assurance et la meilleure indemnisation, il faudra suivre plusieurs étapes.


D’abord, il faudrait déclarer l’accident corporel dans les 5 jours suivant le sinistre en indiquant le nom et le numéro du contrat d’assurance, la date, le lieu et les circonstances de l’accident et, selon le type d’accident, le procès-verbal de constat délivré par les services de police ou de gendarmerie, les noms et les coordonnées des témoins et, si possible, des photos prises le plus rapidement possible après l’incident.


Si l’accident n’a provoqué que des dommages corporels très légers, l’évaluation des préjudices pourra se faire sur pièces. Ces dernières doivent être communiquées à son assurance à savoir : le certificat médical, les certificats d’arrêt de travail, les ordonnances médicales et, s’il y a lieu, le constat amiable.


Si l’accident a provoqué des dommages corporels plus graves, l’évaluation des préjudices s’effectuera alors sur expertise médicale.


Il existe plusieurs types d’expertises médicales.


L’expertise médicale avant consolidation qui prend en compte les préjudices immédiats et l’expertise médicale de la consolidation qui va évaluer les préjudices à long terme.


Et pour chacune de ces deux expertises, il faut faire la distinction entre l’expertise amiable et l’expertise contradictoire. Cette dernière est non judiciaire et facultative, mais elle reste tout de même conseillée, qui consiste à se faire assister lors de l’examen pour assurer le contradictoire.


Et enfin, l’expertise médicale judiciaire qui peut être demandée par assignation en référé-expertise lorsque l’examen effectué par l’expert médical désigné par l’assurance n’est pas satisfaisant.


Cette étape est déterminante, car c’est le rapport d’expertise qui évalue la nature et l’étendue des dommages corporels et psychiques et qui chiffrera les préjudices qui en découlent.


Les préjudices patrimoniaux et extrapatrimoniaux


Pour une juste évaluation des préjudices subis suite à un dommage corporel en Haute-Savoie (74) comme ailleurs, un avocat peut prendre en compte toutes les répercussions physiques, psychiques et financières.


En effet, la liste déterminée par la nomenclature Dintilhac est longue et précise et, malheureusement, les assurances ont parfois tendance à omettre certains points et/ou à minimiser les conséquences des préjudices.


Sont pris en compte par la nomenclature les préjudices patrimoniaux temporaires et permanents et les préjudices extrapatrimoniaux temporaires et permanents.


Les préjudices patrimoniaux temporaires concernent les préjudices avant consolidation comme les frais médicaux, pertes de salaires et autres frais.


Les préjudices patrimoniaux permanents concernent les préjudices après consolidation comme les dépenses futures de soins, les pertes de salaires futures, les frais pour logement et véhicule adapté, les frais d’assistance d’une tierce personne et les préjudices professionnels, de formation, scolaires et universitaires.


Les préjudices extrapatrimoniaux concernent les déficits fonctionnels temporaires et permanents, les préjudices pour souffrances, les préjudices esthétiques, les préjudices sexuels, les préjudices d’agrément (sportifs ou de loisirs), les préjudices d’établissement (affectant un projet de vie familiale) et le développement d’un préjudice d’anxiété.


Cabinet d’avocat POTTIER en Haute-Savoie (74), cabinet spécialisé en dommage corporel


En tant que :


  • Diplômée du DIU Traumatismes crâniens de l’enfant et de l’adolescent de l’Université Pierre et Marie Curie de Paris,
  • Diplômée du DU Réparation juridique du préjudice corporel de la Faculté de médecine de Lyon,
  • Titulaire du certificat de spécialisation en réparation du dommage corporel,
  • t membre de l’Association Nationale des Avocats de Victimes de Dommages Corporels, de l’Association de Familles de Traumatisés Crâniens et de l’Union Nationale des Associations de Familles de Traumatisés Crâniens,

Maître Candide POTTIER est l’interlocuteur privilégié qui vous permettra d’obtenir une réparation à la hauteur du dommage subi.


FAITES VOUS ACCOMPAGNERPAR UN AVOCAT SPÉCIALISÉ ET CERTIFIÉ

Me faire accompagner